Le ministre Fournier sensible au sort des retraités
 18 février 2008  
C'était au tour du député et ministre Jean-Marc Fournier de rencontrer les membres de l'ADR (Association Démocratique des Retraités) le 18 février dernier. À l'instar des autres députés du sud-ouest de la Montérégie, il a écouté avec attention et intérêt la description du sort des retraités du secteur public et parapublic qui ne demandent rien d'autre que leur soient remis les bénéfices de leurs mises de côté investies à même leur salaire durant leur vie de travailleurs au service de la population.

Les échanges avec le ministre ont permis de mettre en relief la situation d'injustice créée en 1982 alors que le gouvernement du Québec avait décrété unilatéralement l'arrêt immédiat de l'indexation au coût de la vie des pensions de retraite, privant ainsi les retraités de revenus légitimes en créant chez eux un appauvrissement progressif au fur et à mesure que leur vie de retraités se prolongeait. Le ministre Fournier s'est dit sensible à leur sort, qu'il connaissait d'ailleurs depuis qu'il étudie les dossiers des enjeux sociaux. Il a semblé déterminé à suivre de près les travaux du comité mis sur pied par son gouvernement pour étudier les différents scénarios conduisant à la correction de cette injustice, et parmi eux la pleine indexation que revendique l'ADR .

Avant de le quitter, les retraités ont bien laissé savoir au ministre que la perte de leur pouvoir d'achat était au cœur de leur motivation et qu'ils n'allaient jamais renoncer à récupérer ce qui leur revient de droit.

 ADR-Sud-Ouest Montérégie rencontre le ministre Jean-Marc Fournier
Entourant le ministre Jean-Marc Fournier, Gilles Presseault, Viateur Sauvé, Roger Bourdages, Bernard Boyer et Gilbert Clément

Pour toute information :
  Gilbert Clément : (450) 691 - 7865
  Viateur Sauvé : (450) 377 - 1108
Retour à la liste chronologique des archives.