CAMPAGNE ÉLECTORALE
 Lettre de demandes aux cinq chefs des partis politiques
 18 novembre 2008  

Françoise David, chef du parti Québec solidaire
Françoise David
Chef du parti
Québec solidaire
Pauline Marois,  Chef du parti Québécois
Pauline Marois
Chef de la deuxième opposition
et
chef du Parti Québécois

Jean Charest
Premier ministre du Québec
et
chef du Parti Libéral du Québec
Mario Dumont, chef de l'action démocratique
Mario Dumont
Chef de l'opposition officielle
et
chef de l'Action Démocratique
du Québec
Guy Rainville, chef du parti vert
Guy Rainville
Chef du Parti Vert
du Québec

OBJET : Engagements auprès des retraités des secteurs public et parapublic

Messieurs Charest et Dumont et mesdames Marois et David et monsieur Rainville,
(Note: Cette lettre a été acheminée de façon personnalisée à chaque chef politique.
Pour les besoins du site nous l'avons regroupée dans une seule lettre.)

La campagne électorale actuelle est une excellente occasion pour faire connaître vos engagements auprès des dizaines de milliers de retraités des secteurs public et parapublic qui s'appauvrissent année après année. Comme vous le savez, ces personnes vivent des moments d'inquiétude inégalés. À chaque mois, ils sont à même de constater que leur pouvoir d'achat se détériore sensiblement devant les avancées du taux d'inflation. Leur inquiétude est multipliée quand ils prennent connaissance des problèmes occasionnés par la crise financière actuelle.

L'occasion est belle pour annoncer à la très grande majorité d'entre eux votre engagement de réintroduire la pleine indexation de leurs rentes de retraite. Les données de la CARRA le démontrent, la moyenne des prestations qui leur sont versées n'atteint même pas 20 000 $ par année! De plus, les retraités, pour la plupart n'ont pas la capacité d'accroître leurs revenus en ces moments de crise.

Nos propres études, de même que les analyses comptables et les projections actuarielles le démontrent : Les réserves en cas d'urgence sont prévues et les surplus sont suffisants pour permettre la pleine indexation pour tous les retraités de l'État. Faut-il le rappeler, les surplus qui existent sont le fruit des seules cotisations des travailleurs et des retraités. Ce n'est pas l'argent des contribuables dont on parle. Bien plus, l'économie du Québec en général de même que tous les contribuables du Québec profiteraient du réajustement des rentes de retraites. C'est à considérer en ces moments difficiles. En effet, ces sommes seraient réintroduites dans le cycle économique et grossiraient l'assiette fiscale par le biais des taxes et impôts prélevés.

Votre engagement et celle de votre parti à consolider le pouvoir d'achat des retraités de l'État en réintroduisant la pleine indexation de leurs rentes de retraite, selon l'indice du coût de la vie, seraient rentables pour tous, à tous points de vue.

Par conséquent, les dirigeants de l'ADR sont à votre disposition pour une rencontre éventuelle, selon vos modalités, pour approfondir la question au besoin.

Sachant que vous êtes à l'écoute de la population, recevez, messieurs Charest et Dumont, mesdames Marois et David et monsieur Rainville l'expression de nos salutations les meilleures.

Rodrigue Dubé,
Président

Texte de la lettre en format pdf format PDF (pour imprimer)
Retour à la liste chronologique des archives.