L'ADR demande votre appui pour une enquête du Vérificateur général.
 31 mai 2009    
L'ADR a été la première association (pour ne pas dire la seule) de retraités à demander l'intervention du Vérificateur général dans le dossier de la Caisse de dépôt et placement du Québec. L'ADR a maintenu le cap jusqu'à la signature d'une déclaration commune des 3 partis politiques de l'opposition exigeant l'intervention du Vérificateur général.

Aujourd'hui, la pression publique est forte pour obtenir cette enquête du Vérificateur général.
C'est un moment propice pour nous d'intervenir.
Il ne faut pas lâcher, nous devons augmenter la pression sur le gouvernement dès maintenant.

Nous vous demandons de faire parvenir une lettre ou un courriel sans délai :

  1. à votre député(e),
  2. au ministre des finances, monsieur Raymond Bachand,
  3. au premier ministre, monsieur Jean-Charest.
pour leur demander que soit mise en place cette enquête du Vérificateur général.

Nous n'avons pas préparé un modèle de lettre afin que les interventions soient variées. Nous vous soumettons, en pièces jointes, trois canevas du contenu pour votre communication.

Voici l'historique des interventions de l'ADR dans ce dossier. (Vous trouverez sur le site l'information, (dates ci-dessous en rouge) donnant accès aux pièces justificatives.)
  • Dès le 25 février 2009, l'ADR commentait le déficit record à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDP) et lançait l'idée d'une demande d'intervention du Vérificateur général dans le dossier de la Caisse de dépôt et placement du Québec.
  • Le 25 février, au réseau TVA à Boucherville avec le journaliste Mathieu Bellhumeur, Aline Couillard, Gaétan Morneau et Rosaire Quévillon commentent le déficit record de la CDP.
  • Le 26 février au canal Argent ou sur notre site nous insistions pour la tenue d'une telle enquête.
  • Le 8 mars l'ADR relançait l'idée d'une demande d'intervention du Vérificateur général.

    Beaucoup d'intervenants, y incluant le puissant réseau TVA, demandaient une commission d'enquête publique. L'ADR s'est objectée à une commission d'enquête publique parce ce processus est long ( de 1 à 2 ans et peut-être plus), est coûteux, salit des réputations inutilement et surtout, éloignerait de la Caisse des candidats solides qui ne seraient pas intéressés à travailler dans un climat irrespirable.

  • Le 28 mars, Rosaire Quévillon, vice-président de l'ADR fait une demande d'une vérification particulière avec mandat d'enquête aux vérificateur général et vérificateur externe.
  • Le 26 mai, à la commission parlementaire, l'ADR relançait auprès des député(e)s, ministres et médias d'information sa demande d'intervention du Vérificateur général.
  • Le 27 mai, le communiqué de l'ADR nous apprend que les propositions de l'ADR furent reprises par les 3 partis d'opposition à l'Assemblée nationale.
  • Le 28 mai, le Vérificateur général a indiqué qu'il était disponible pour accepter ce mandat.
  • Le 29 mai, sur LCN, les 3 partis d'opposition qui avaient des stratégies différentes se sont alignés pour demander l'intervention du Vérificateur général.
  • Le 29 mai, les 3 partis d'opposition ont signé une déclaration commune demandant au Vérificateur général d'intervenir.

Il faut se rappeler que l'argent déposé à la CDP est l'argent des déposants.
 
Il s'agit de notre argent.

Nous (retraités) voulons savoir ce que les gestionnaires de la CDP ont fait avec notre argent. Pour nous, c'est un droit. Pour le gouvernement, c'est un devoir.

S.V.P., nous faire parvenir une copie de votre intervention à : info@adr-quebec.org
Merci,

Rodrigue Dubé
Président de l'ADR

Retour à la liste chronologique des archives.