UN GROUPE DES PROPRIÉTAIRES DE LA CAISSE DE DÉPÔT ET
 PLACEMENT DU QUÉBEC DEMANDENT DES COMPTES
 19 novembre 2009    
L’Association démocratique des retraités redemande une enquête du Vérificateur général du Québec sur la gestion de la CDPQ et ça presse.

Le départ annoncé de Richard Guay de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) avec un boni de près de 1 million de dollars est une autre illustration ultime d’un besoin d’enquête sur la gestion bancale de cet organisme. La confiance des propriétaires de la CDPQ a besoin d’être restaurée.

Les véritables propriétaires de la Caisse demandent des comptes.

Ce sont :
  1. Commission administrative des régimes de retraite et d’assurances (CARRA) (33,2 %1
    Ce sont les 1 280 440 participants 2 , retraités et employés des secteurs public et parapublic
       cotisants à la CARRA;

  2. Régie des rentes du Québec (21,9 %)
    Ce sont les cotisations de près de 4 millions de travailleurs québécois;

  3. Fonds d’amortissement des régimes de retraite (FARR) (21,7 %)
    C’est une part de la dette du gouvernement à l’égard de ses employés et de ses retraités;

  4. Commission de la construction du Québec (CCQ) (8,2 %)
    C’est la part de plus de 450 000 travailleurs et retraités de la construction du Québec;

  5. Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) (6,5 %)
    Ce sont les fonds de 4 millions de travailleurs québécois pour leur assurer une garantie
       financière en cas d’accident ou de maladie industrielle;

  6. Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) (4,8 %)
    Ce sont les fonds des millions de conducteurs et propriétaires d’automobiles au Québec.

L’argent déposé à la CDPQ n’est pas celui des taxes de toutes sortes, c’est celui des cotisants qu’on a confié à un fiduciaire qu’est la CDPQ.

Les cotisants en ont assez

Nous, les cotisants, en avons assez. Nous voulons :
  • comprendre pourquoi la Caisse a enregistré une perte record de 40 milliards de dollars en 2008 ;
  • savoir qui étaient les vendeurs des PCAA qui ont coûté si cher aux cotisants (et non seulement le nom de l'intermédiaire qui a conclu les transactions) ;
  • découvrir l’effet bonis aux rendements injustifiés et injustifiables qu’ont touchés les gestionnaires de cette catastrophe ?
  • connaître la nature et le niveau des bonis accordés aux gestionnaires lors de leur départ de la Caisse ;
  • savoir combien d’autres parachutes dorés seront déployés au cours des prochaines années ;
  • savoir qui ose approuver toutes ces primes de départ faramineuses, ainsi que toutes ces primes au rendement et quelles sont les motivations profondes de ces pseudo décideurs qui approuvent ces primes ;
  • un stop à l’arrogance des dirigeants de la CDPQ qui se font octroyer par contrat des rampes de lancement monétaires leur garantissant des parachutes dorés à leur départ de la Caisse.

Que le Vérificateur général du Québec, vienne au secours des propriétaires de la CDPQ

Assez, c’est assez. Le départ annoncé de Richard Guay qui toucherait un million de dollars est une autre illustration qu’un grand ménage doit être fait à la Caisse. Les surprises de cette nature nous abasourdissent, nous renversent et nous choquent. Il est temps que l'on regarde vers le haut de la pyramide et non seulement vers les retraités et le petit peuple. Le gouvernement doit agir dès maintenant. Il est le seul à pouvoir autoriser une enquête du Vérificateur général malgré le fait qu’il ne soit propriétaire de rien à la Caisse. Alors, qu’il gouverne.

Monsieur Charest doit lui aussi signer la lettre ci-jointe en annexe demandant l’intervention du Vérificateur général du Québec. Il ne manque que sa signature sur cette lettre car, madame Pauline Marois, Chef de l’Opposition officielle, madame Sylvie Roy, chef du deuxième groupe de l’Opposition et monsieur Amir Khadir député de Mercier l’ont déjà signée.

Rodrigue Dubé,
Président de l’ADR

Ont cosigné ce communiqué :
Aline Couillard, Rosaire Quévillon, Michel Gilbert, Ronald Carré, Louise Boies, Normand Massé, Régis Échelard, Huguette Portugais, Marie-Thérèse Échelard, Michel Gareau, Gaétan Morneau, Louise Racine, Robert Lapierre, Michel Sawyer, Marc Paradis, Mireille Lebeau, Rémi Beaulieu et Gilles Presseault.

19 novembre 2009

Le texte en format pdf format PDF (pour imprimer)

 

 

 


Notes de bas de page:
  • Note 1: Les pourcentages entre parenthèses sont ceux de l'année 2008 fournis par la CDPQ (Renseignements additionnels aux états financiers 2008, page 63) (Retour au texte)
  • Note 2: Source rapport annuel 2008 de la CARRA (p. 17) (Retour au texte)