COMMUNIQUÉ DE PRESSE
 Indexation des régimes de retraite des secteurs public et parapublic
 UN COMITE INDÉPENDANT est créé
 16 octobre 2007  
QUÉBEC, le 16 oct. /CNW Telbec/ - En parallèle avec les interventions faites par différentes associations de retraités qui réclament depuis quelques années la fin de la désindexation de leurs régimes de retraite, le Parti Québécois a obtenu aujourd'hui, par une décision de l'Assemblée nationale, la création d'un comité indépendant dont le mandat sera précisément de déterminer les principaux paramètres et faits pertinents reliés à l'indexation des régimes de retraite des secteurs public et parapublic pour les années comprises entre 1982 et 1999.

La mise sur pied de ce comité est le fruit d'un travail réalisé par le député de Richelieu et porte-parole pour le Conseil du trésor, Sylvain Simard, et également de la députée de Hochelaga-Maisonneuve, Louise Harel.

"Le caucus des députés du Parti Québécois voulait, en dehors de toute partisannerie politique, prendre l'exacte mesure du problème et des possibilités de solution. La création d'un comité indépendant s'inscrit dans une approche réaliste et pragmatique afin de statuer sur les coûts et les hypothèses de financement des diverses options sur la table", a indiqué Sylvain Simard.

Ainsi, à la demande du Parti Québécois, le gouvernement mettra en place un comité dont le rapport sera remis à l'Assemblée nationale le 11 mars 2008. Ce comité sera formé de deux experts indépendants nommés par le gouvernement après consultation des deux partis formant l'opposition à l'Assemblée nationale, de deux représentants nommés par le Groupe de travail des associations de personnes retraitées des secteurs public et parapublic, d'un délégué de la Commission administrative des régimes de retraite et d'assurances (CARRA) et d'un représentant du Secrétariat du Conseil du trésor et d'un représentant des employés de la fonction publique.

Au terme de ses travaux, le comité déposera un rapport recevant l'adhésion de tous ses membres, concernant les impacts financiers pour les retraités, les cotisants et les régimes de retraite de différents scénarios allant du statu quo à la pleine indexation rétroactive. Selon la décision prise aujourd'hui, ce rapport se limitera à la présentation d'un portrait factuel et ne comporte aucune recommandation.

"La création de ce comité est un pas important. C'est une démarche dont il faut se réjouir. Nous avons tout à gagner d'un tel exercice de transparence, pour les retraités au premier plan mais également pour l'ensemble des citoyens", a de son coté soutenu la députée Louise Harel.

Source : CNW Telbec - 16 oct. 2006

Retour à l'Accueil