26 avril 2006 - Une assemblée générale extraordinaire réussie

Les membres votent la SOUVERAINETÉ de leur assemblée générale
Plus de 125 personnes ont participé à cette assemblée générale même si le sujet principal était les modifications des statuts et règlements de l’organisme.
Attirer autant de monde, pour un sujet aussi aride, démontre que les retraités sont en quête de se donner des outils appropriés pour défendre leurs intérêts.

Plus de 3 heures de travaux, de débats, d’échanges et de création.

L’ADR se modifie et se transforme :
  • L’ADR a une assemblée générale souveraine : une reconnaissance acquise depuis la naissance de l’organisme.
  • L’ADR se développe en régions administratives afin de se donner une structure de coordination au plan régional. Chaque région est formée de 2 à 10 secteurs.
  • L’ADR met en place des secteurs afin de favoriser une vie démocratique, économique et sociale dans le milieu de vie des retraités.

Ce qui est emballant à l’ADR :
  • L’assemblée générale est souveraine.
  • Nous sommes capables de dialoguer dans l’harmonie, dans le respect des participants et des opinions divergentes.
  • Nous sommes capables de faire des consensus respectueux de tous et chacun. Les biens commun et individuel sont démocratiquement pris en compte.
 
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PROVINCIALE
Tous les membres de l’ADR
CONSEIL GÉNÉRAL PROVINCIAL
2 délégués par région et 2 par secteur
+ le Conseil d’administration provincial
CONSEIL D’ADMINISTRATION PROVINCIAL
5 officiers et 4 conseillers
ASSEMBLÉES GÉNÉRALES RÉGIONALES
Les membres de la région
CONSEILS RÉGIONAUX
2 délégués par secteur
ASSEMBLÉES GÉNÉRALES SECTORIELLES
Les membres du secteur
CONSEILS SECTORIELS
5 officiers et 4 conseillers

Historique
Août 2002
Naissance du CPIR (Comité de Pleine Indexation des Retraites)

Octobre 2002
Incorporation de la CPIR ( Comité pour la pleine indexation des Retraites)

Octobre 2005
La CPIR devient l’ADR (Association Démocratique de Retraités)

Avril 2006
L’ADR devient un organisme provincial avec le développement de régions et de secteurs.
Retour à l'Accueil