Accordera-t-on aux retraités le pouvoir de faire un retrait de leur capital ?
 (24 mars 2007)

		Aline Couillard, vice-présidente de l'ADR
Aline Couillard, vice-présidente
En consultant le rapport annuel 2005 de la Caisse de dépôt et placement du Québec, l’on constate que l’avoir net des fonds de retraite RREGOP et RRPE totalisent 45,3 G$ (milliards de dollars). Par ailleurs le rapport annuel 2005 de la Commission administrative des régimes de retraite et d’assurances (CARRA), indique un surplus de 10,7 G$ soit l’écart entre les obligations des régimes envers les participants 34,6 G$ et l’avoir des participants 45,3 G$ pour la seule part des participants. La CARRA, l’organisme chargé de la gestion de nos fonds de retraite, annonce un rendement de 14,2 % pour le RREGOP, et de 14 % pour le RRPE pour
l’année 2006. Les rendements pour ces 2 régimes génèrent donc, pour la seule année 2006, un montant de 6,2 G$, faisant ainsi passer les fonds à environ 51,7 G$ en 2006.

Cet argent appartient aux participants dont, les cotisants actifs d’une part et les retraités d’autre part qui y ont cotisé durant toute leur carrière. Pour tous les participants à ces régimes de retraite, c’est du salaire différé. Ces sommes s’apparentent à un placement dans un REER.

Depuis 1982, la rente de retraite des retraités de l’État a été désindexée injustement pour les premiers 3% de l’Indice des prix à la consommation (IPC). Principalement en raison de cette désindexation, les retraités des secteurs public et parapublic s’appauvrissent à cause de cette décision gouvernementale qui n’a pas sa raison d’être.

«Nous demandons aux candidats qui formeront le prochain gouvernement le pouvoir de retirer de notre surplus de capital accumulé, la somme requise pour corriger cette injustice dont nous sommes victimes depuis 25 ans, par le retour à la
PLEINE INDEXATION
de nos rentes de retraite»
.

Cette demande est légitime, compte tenu des surplus accumulés dans le fonds et de la moyenne des taux de rendement du RREGOP depuis 1982 qui est de 11,34 % contre 3,65 % pour l’Indice des Prix à la Consommation (IPC).

«Nous sommes très à l’aise avec notre demande de PLEINE INDEXATION de nos rentes de retraite parce qu’elle ne requiert aucune participation financière des contribuables».

Une attente de 25 ans, c’est assez. Le prochain gouvernement devra passer aux actes.

Aline Couillard, vice-présidente de l’ADR
Le tableau de nos fonds de retraite
Retour à la liste chronologique des archives.