RENCONTRE FRUCTUEUSE AVEC M. MARIO DUMONT
4 septembre 2007  
Le 4 septembre dernier, une délégation de l’ADR rencontrait le chef de l’opposition officielle, M. Mario Dumont à ses bureaux de Montréal.

Il était accompagné de Mme Diane Bellemare, Ph. D, conseillère économique du chef de l’opposition officielle et de Mme Luce Leroux, présidente de la Commission des aînés à l’ADQ.

À l’ouverture de la rencontre, M. Dumont a insisté sur l’importance de nous rencontrer maintenant afin de mettre à jour le dossier de l’indexation des rentes de retraite des retraités des secteurs public et parapublic. M. Dumont a démontré encore une fois une excellente connaissance du dossier, un intérêt plus que sympathique à la cause que nous défendons et il nous a demandé de rencontrer ses députés pour leur rappeler l’importance des enjeux en présence.

Nous avons démontré que la pleine indexation de nos rentes de retraite est non seulement nécessaire, mais est aussi possible dans le contexte des surplus budgétaires de 15,1 milliards de dollars dans le seul fonds des participants et de l’évolution très positive des sommes accumulées dans le FARR.
 
Rencontre de ll'ADR avec M. Mario Dumont
Délégation de l’ADR en compagnie de M. Mario Dumont, chef de l’opposition officielle et chef de l’ADQ
De gauche à droite : Luce Leroux, présidente commission des aînés ADQ, Ronald Carré, économiste, CA élargi ADR,
Louison Ross, ex-PDG. CARRA, CA élargi ADR, Aline Couillard, vice-présidente ADR, Mario Dumont, chef de l’opposition officielle et chef de l’ADQ,
Rodrigue Dubé, président ADR, Gaétan Morneau, conseiller ADR, Rosaire Quévillon, vice-président ADR et Louise Racine, conseillère ADR.
 
Nous avons aussi rappelé à M. Dumont que d’autres associations de retraités ne demandaient que la demi-indexation, mais que la volonté de la très grande majorité des retraités de l’État était la mise à niveau de leur rente de retraite accompagnée de la pleine indexation annuelle de cette rente.

Mme Luce Leroux, présidente de la commission des aînés à l’ADQ, a souligné qu’une femme ne peut être à demi enceinte tout comme une injustice ne peut se corriger qu’à demi. À titre de présidente de la Commission, elle soutient fermement notre demande de pleine indexation de nos rentes de retraite.

La rencontre s’est déroulée dans un climat chaleureux. C’est avec ouverture d’esprit remarquable que M. Dumont a accueilli notre demande de pleine indexation des rentes des retraités des secteurs public et parapublic.

L’ADR est dans l’attente d’un engagement public et officiel de l’ADQ, cet automne. De ce fait, les 221 764 retraités de l’État auraient enfin l’espoir qu’un parti politique s’engage formellement à corriger les injustices de 1982.